Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 28/05/2017
Age : 26
Localisation : Paris, France
Voir le profil de l'utilisateur

Hyl' - Staff d'une soirée BDSM [nouvelle véridique] *Interdit aux moins de 18 ans*

le Dim 28 Mai - 20:16
Avant propos:
Il faut savoir que je suis une personne très active et je ne tiens que rarement en place. Je fais partie du staff d'organisation d'une soirée BDSM assez réputée dont je ne donnerais pas plus de détails (merci de ne pas m'en demander d'avantage par ailleurs afin de garder un minimum de discrétion).
Ainsi, même si je ne participe que très rarement aux festivités (non pas par pudicité mais plutôt parce que je préfère avoir mes relations pour jouer avec), je peux vous raconter plusieurs anecdotes au fur et à mesure de ces soirées.

Ainsi, ce sujet ne seras jamais réellement fini tant que j'aurais des histoires à raconter et très certainement qu'elles seront pour la plupart extrêmement courtes... parfois même quelques phrases mais j’essaierais de les rendre les plus intéressantes et affriolantes possible...

Encore une fois, il s'agit bien d'histoires véridiques et réelles.

Ma première courte histoire commence...
... pendant une de ces soirées, nous avions installé une cage. Les visiteurs en profitaient et notamment une travestie.
La cage étais installée quelques pas à coté et en bas d'un escalier. Les murs du lieux sont entièrement noirs et il fais assez sombre mais nous voyons bien ce qu'il se passe.
La travestie avais donc pris place dans la cage et commençais à danser au rythme de la musique électro et indus que passais les DJ's. Dans sa mini-jupe laissant peux de place à l'imagination, nous pouvions la voir se déhancher doucement de manière relativement sexy. En dansant, elle commença à lever les bras pour s’agripper aux barreau et donc pour mieux s'y tenir et bouger son cul.
Une dominatrice qu'elle devais surement connaître s'approcha sur le côté et commença alors à lui donner de légers coups de martinets: sur le ventre, sur les bras, sur les jambes et sur le cul. Les coups étaient tantôt doux, tantôt plus forts mais de manière irrégulière. La travestie semblais assez apprécier car elle continuais toujours de danser jusqu'à ce qu'elle s'arrêta, sortie de sa cage et accompagna sa dominatrice pour une séance de domination certainement plus intense...

Ma seconde courte histoire commence...
... lors de ces soirées, je vous laisse imaginer qu'il y a de nombreuses déviances toutes les plus perverses les unes que les autres. Alors que je me promenais dans le lieux et m’imprégnais de l'humeur de la soirée, je tomba nez-à-nez avec une fille à genoux qui étais en train de sucer plusieurs hommes autour d'elle. La fille étais une petite ronde, cheveux courts et bruns, plutôt mignonne mais sans plus qui savais cependant s'occuper des phallus tendus autour d'elle. Sans distinction d'ethnie, elle les suçais tous goulument et les branlais sans en laisser un se reposer jusqu'à ce qu'ils éjaculent. Aucun dans sa bouche mais sur ses petits seins qui étaient dans un de ces fameux soutiens-gorges ouverts. La scène se déroula relativement vite devant mes yeux, je devais certainement arriver à la fin de ce spectacle et du coup, je reparti aussitôt dans ma petite promenade...

Ma dernière courte histoire (pour l'instant) commence...
... alors que lors d'une de ces soirées, nous recevions un Maître shibariste (art de l'encordement) assez reconnu dans le milieux (et au passage, ayant écris un livre dont je ne serais que trop recommander si vous souhaitez vous initier à cet art: Shibari, l'atelier des cordes aux éditions Tabou), nous avions programmé un spectacle/performance de celui-ci avec l'une de ses soumises. Je ne saurais combien vous dire que cette séance fût magnifique. L'encordeur réalisa une véritable prouesse artistique bien au-delà de simplement "saucissonner" une femme. Alors qu'il passais les cordes autour de sa soumise, il la manipula un peu comme un magicien avec sa partenaire mais aussi afin de rendre le jeu relativement plus excitant. Alors qu'il passais les cordes autour d'elle, ces dernières se resserraient toujours plus sur son corps notamment autour de sa taille, de ses poignets, de ses chevilles et de sa poitrine. Alors qu'il passais les cordes autour d'elle, il continuais de la caresser, de l'embrasser jusqu'au final où... il la suspendue dans une position bien insolite à un gros harnais en forme du logo BDSM. Elle étais maintenant dans les airs, sans pouvoir bouger et le Maître la fit tourner afin que tout le monde puisse la regarder dans cette position qui devait être bien inconfortable. Puis il la décrocha pour la libérer de ses liens dans des mouvements tout aussi excitants que magnifiques...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum